Accueil » Festival Jazzèbre 2019 » Soirée de présentation du 31e festival Jazzèbre
Soirée de présentation

Soirée de présentation du 31e festival Jazzèbre

vendredi 13 septembre 2019 à 19h00 Perpignan - La Casa Musicale

Réserver en ligne

Comme chaque année, nous sommes heureux de vous convier à découvrir nos coups de cœur et l’ensemble des rendez vous de cette 31 ème édition du Festival lors de cette soirée de rentrée très conviviale. Nous présenterons ceux-ci en mots et en images, avec, nous l’espérons, suffisamment d’enthousiasme pour vous donner envie d’assister à ces soirées et d’en être les ambassadrices et les ambassadeurs auprès de vos connaissances.
Cette présentation sera suivie comme d’habitude d’un buffet, proposé cette année en partenariat avec l’institut Jean Vigo, et d’un concert  gratuit pour les adhérents Jazzèbre. Possibilité d’adhésion directement sur place….

House of Echo :

Enzo Carniel : Piano, piano préparé / Marc Antoine Perrio : Guitare / Ariel Tessier : Batterie / Simon Tailleu : Contrebasse

House of Echo est né en 2012 de la rencontre du pianiste Enzo Carniel et du guitariste Marc-Antoine Perrio, autour du désir de créer des musiques espacées et improvisées, qui reconnectent et réconcilient l’écoute et le temps. à rebours des effets hâtifs et de l’immédiateté dans laquelle notre époque impatiente s’abime, leurs compositions se développent et s’échafaudent dans la durée, offrant des tramages subtils de couleurs et de timbres, entre abstraction mélodique et groove allusif, frémissement de textures et bouleversements sonores, dessinant des paysages auditifs au fort pouvoir onirique.

Chambre d’écho de souvenirs, maison hantée de sons imprévisibles, House of Echo s’édifie dans l’instant par la combinaison des matières instrumentales, entre pureté acoustique et perturbations électriques, clarté des architectures et brouillage des structures, la musique entrant en résonance avec elle-même dans des jeux de diffractions et des effets de miroitement qui la rendent particulièrement délicate et imprédictible. Attentifs aux espaces qu’ils aménagent, aux temporalités qu’ils installent — parfois avec un matériau sonore minimal — s’affranchissant des frontières entre la note et l’effet, la matière et le trait, les quatre musiciens qui constituent le groupe agissent selon un geste commun, longeant parfois le silence, provoquant ailleurs la tension, dans un équilibre fragile de formes délibérément fuyantes dont le caractère instable et mouvant n’est pas sans exercer une certaine fascination auditive.

 

A écouter : Chaoïdes, 2016

 

© I. El Iraki

Événement précédent
Retour Festival Jazzèbre 2019
Événement suivant