Engagement écocitoyen

Si de par son ADN, Jazzèbre s’est saisi depuis longtemps déjà des enjeux liés au développement durable, notre objectif actuel est de renforcer et de structurer notre démarche éco-citoyenne autour des 3 orientations suivantes.

L’Éco-responsabilité

Jazzèbre s’engage dans une démarche de labellisation “Événements détonnants”, un label innovant initié par l’association Elémen’terre. Il vise à faciliter et accompagner les festivals écoresponsables et durables dans la région Occitanie, avec pour objectif de rendre cette initiative crédible et vérifiable. Jazzèbre promeut des espaces de création, de fabrication d’imaginaires et de représentations de demain. Notre engagement réside aussi dans notre capacité à “fédérer et mobiliser nos équipes, partenaires et publics sur les questions de transition écologique et sociétale, en nous donnant les moyens de déployer une démarche éco-citoyenne globale, structurée et en amélioration continue” sur nos festivals.

En juillet 2024, nous avons obtenu la première certification -niveau 1- dans le département des Pyrénées-Orientales pour la 3ème édition du Zah-Zuh Festival. Nous poursuivons cette démarche de labellisation avec le Festival Jazzèbre en renforçant plusieurs objectifs tels que :

  • Promouvoir les mobilités douces : encourager l’utilisation de moyens de transport écologiques tels que le vélo, la marche et les transports en commun pour réduire l’empreinte carbone de nos déplacements.
  • Alimentation responsable et durable : proposer une offre de restauration privilégiant les produits locaux, biologiques et de saison, tout en minimisant le gaspillage alimentaire.
  • Respect des sites d’accueil : mettre en place des pratiques encore plus respectueuses de l’environnement pour protéger et valoriser les lieux où se déroulent le festival.
  • Accessibilité et inclusion : favoriser l’accès à tous les publics, en garantissant l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap.

En adoptant ces engagements, Jazzèbre aspire à devenir un modèle de festival écoresponsable, accessible et inclusif, en proposant une expérience musicale inoubliable à tous.tes les participant.es.

L’Égalité Homme-Femme

Pour base des études plurielles menées par différentes organisations professionnelles, nous partageons le constat d’une réelle inégalité où chacun.e a sa part à jouer pour équilibrer la donne actuelle et à venir.

Jazzèbre considère qu’il relève aussi de sa responsabilité d’éclairer les possibles en tendant vers plus de parités dans la programmation, défi en partie relevé depuis l’automne 2021, avec un équilibre hommes/femmes au niveau des porteur.ses de projet. Un choix assumé où multiplier les exemples, les modèles, de fait, s’impose pour que la présence égalitaire des femmes dans chaque domaine s’inscrive enfin comme une évidence chez tout le monde.

Au-delà même de la programmation, l’association œuvre pour une meilleure visibilité des musiciennes en renforçant son travail d’accompagnement auprès de ses dernières, mais également auprès des publics et des jeunes en formation. Ainsi, en plus de les retrouver sur scène, des focus particuliers dédiés aux musiciennes de jazz et des musiques improvisées, d’hier et d’aujourd’hui, sont initiés pour les mettre en lumière. Autour d’événements conviviaux protéiformes (lectures et siestes musicales, exposition, ciné-sandwich, …) tels que -Jazz en elles-, nous invitons à la (re)découverte du matrimoine du jazz et à porter attention à sa relève, aussi créative, hardie, subtile et talentueuse que leurs ainées pionnières.

Les Droits Culturels

« Traduire les Droits Culturels dans les politiques culturelles, c’est chercher à faire AVEC les personnes et non POUR les personnes »

Dans ce précepte fondateur de traduction des droits culturels, nous continuons à nous interroger quotidiennement sur la question de fond de savoir comment intégrer les publics dans nos actions, qui ouvre un processus en perpétuel progression et mutation. Jazzèbre s’engage pleinement dans le respect et la mise en œuvre des droits culturels, ainsi que dans la valorisation de toutes les expressions culturelles, notamment au travers de l’action artistique, culturelle et citoyenne qui est l’un des trois piliers du projet de l’Association Strass.

Au service du lien citoyen et territorial, les droits culturels restent encore parfois des notions abstraites et/ou conceptuelles qu’il est important de recontextualiser et qui reposent sur quelques principes simples sur lesquels le projet artistique et culturel de l’association Strass trouve sa source :

  • Permettre aux personnes d’accéder à leur propre culture et à celle des autres,
  • Favoriser la liberté d’expression artistique,
  • Élaborer collectivement et en permanence le « vouloir vivre ensemble »,
  • Développer la vitalité du territoire en favorisant les interactions entre les cultures…

Par exemple, en vue d’une programmation sur le festival ou la saison, l’association s’appuie sur un comité d’écoute qui auditionne les propositions artistiques reçues et en avise la pertinence. Cette approche collégiale et inclusive dans la composition de sa ligne esthétique -Jazz contemporain et musiques voyageuses- permet à chaque public qui souhaiterait rejoindre ce dispositif d’être à l’origine même du pôle diffusion, partagé et piloté par sa direction.

Le travail de maillage et de coopération territoriale mené par l’association Strass s’intègre également dans cette démarche des droits culturels avec une attention particulière portée à nos lieux d’action (milieu urbain, péri-urbain, rural) et à savoir sortir nos programmations des lieux dédiés pour aller au plus proches de tous.tes les citoyen.nes.

De plus, afin d’encourager l’accessibilité et l’inclusivité à nos événements, nous veillons aussi à engager une politique tarifaire attractive et volontariste, notamment auprès des jeunes de moins de 30 ans avec une tarification spécifique à 5 €. De plus, nous mettons à disposition des places via un partenariat de coopération solidaire avec Cultures du Cœur 66 qui favorise l’insertion des plus démuni.es par l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs sur le département. Dans ce prolongement, nous défendons aussi la gratuité sur certains de nos événements pour que chacun.e puisse avoir une porte d’accès à notre programmation.

Nous restons également attentif.ves aux handicaps et aux dépendances avec des projets d’action artistique et culturelle spécifiquement dédiés, mais également vigilant quant à l’accessibilité de nos programmations dans son ensemble.