Accueil » Festival Jazzèbre 2018 » Ikui Doki + Ill Considered + Fidel FOURNEYRON ¿ Que vola ?
Jazzèbre au Palais des Congrès

Ikui Doki + Ill Considered + Fidel FOURNEYRON ¿ Que vola ?

jeudi 11 octobre 2018 à 18h30 Perpignan - Palais des Congrés

Réserver en ligne

Le festival s’installe pour 3 jours intenses au Palais des Congrès, pas moins de 10 concerts, une exposition photo des 5 photographes qui suivent le festival depuis des années, un bar et un espace restauration de qualité… Le coeur du festival, convivial et curieux de musiques détonantes. Avec une large place faite à la jeune génération explosive du jazz français, un clin d’oeil à l’effervescence de la scène londonienne, à la rumba cubaine, un rendez-vous pour faire tomber les murailles de Jericho…

IKUI DOKI

Sophie BERNADO : basson / Rafaëlle RINAUDO : harpe / Hugues MAYOT : saxophone baryton, clarinette basse

Ces trois jours s’ouvrent par un petit bijou d’invention et de poésie, le trio Ikui Doki, lauréat Jazz Migration 2017. L’instrumentation particulièrement atypique : harpe, basson et saxophone-clarinette, permet au trio d’explorer des chemins inouïs, s’aventurant en toute liberté dans le répertoire de la musique classique du début du XXème siècle, empruntant à Debussy et à Fauré, à Satie ou à Ravel, créant des paysages extatiques, des haikus sonores raffinés.

A consulter : https://www.ikuidoki.fr/

ILL CONSIDERED (Grande-Bretagne)

Leon BRICHARD : basse / Idris RAHMAN : saxophone / Yahael CAMARA-ONONO : percussions / Emre RAMAZNOGLU : batterie

La scène londonienne est en pleine agitation. Dans le sillage du saxophoniste Shabaka Hutchings une nouvelle génération électrise les lieux underground et rencontre un public mixte et curieux. Bel exemple de ce vent joyeux et décomplexé, le quartet Ill Considered dont c’est à Jazzèbre l’un des premiers concerts en France, construit un son typiquement londonien, énergique, largement métissé et sans barrières esthétiques, à la croisée de la Great Black Music et de la drum&bass, avec des accents empruntés aux riches heures de la musique éthiopienne. Une transe, une musique de l’âme, complètement contagieuse.

Fidel FOURNEYRON ¿ Que vola ? (Cuba / France)

Adonis PANTER CALDERON : percussions / Barbaro CRESPO RICHARD : percussions / Ramon TAMAYO MARTINEZ : percussions / Fidel FOURNEYRON : trombone / Aymeric AVICE : trompette / hugues MAYOT : saxophone ténor / Benjamin DOUSTEYSSIER : saxophone alto, baryton / Bruno RUDER : fender rhodes / Thibaud SOULAS : contrebasse / Elie DURIS : batterie

Le jeune tromboniste Fidel Fourneyron, membre remarqué de l’Orchestre National de Jazz et du trio « Un poco loco » notamment, après plusieurs séjours à La Havane lance un projet en grand ensemble avec quelques uns de ses complices hexagonaux et trois jeunes percussionnistes brillantissimes du groupe Osain del Monte rencontrés dans la capitale cubaine. Le résultat est explosif, mêlant écriture orchestrale de la tradition jazz (Duke Ellington, Charlie Mingus, Carla Bley, …), sens de l’improvisation échevelée et percussions de la rumba cubaine issue de la culture yoruba et des cérémonies de la santeria. Voilà la grande tradition des rencontres prolifiques entre jazz et musique cubaine qu’elle passe par Dizzy Gillespie ou Steve Coleman particulièrement revigorée…

A consulter : http://www.fidelfourneyron.fr/projet/que-vola

Événement précédent
Retour Festival Jazzèbre 2018
Événement suivant