Accueil » Festival Jazzèbre 2011 » LOUIS SCLAVIS « ATLAS TRIO » – ANDY EMLER MEGAOCTET
Concert

LOUIS SCLAVIS « ATLAS TRIO » – ANDY EMLER MEGAOCTET

jeudi 6 octobre 2011 à 20h30 Perpignan - Théâtre de l’Archipel

Événement terminé
  • Louis SCLAVIS – Clarinettes
  • Vincent COURTOIS – Violoncelle
  • Benjamin MOUSSAY – Piano

Le clarinettiste lyonnais revient à Jazzèbre avec un tout nouveau trio qui allie les envolées foisonnantes du pianiste Benjamin Moussay aux cordes nerveuses du violoncelliste Vincent Courtois.

Benjamin Moussay developpe un style personnel qui se joue de tous les claviers, de l’acoustique à l’electronique. Une inventivité qui a séduit Claudia Solal, Christophe Monniot ou Denis Colin…

Vincent Courtois est un habitué du festival et est un partenaire régulier des projets de Louis Sclavis mais aussi de Joachim Kuhn et Michel Portal, de Sylvie Courvoisier et Mank Feldmann ou de Dave Douglas…

Trois poils d’electro, un côté rock hirsute par moments, un clarinettiste au mieux de sa forme, attentif et généreux, l’ « Atlas trio » s’inscrit d’ores et déjà dans les très belles propositions d’un Louis Sclavis, toujours avide de nouvelles combinaisons sonores.

ANDY EMLER MEGAOCTET

  • Andy Emler – Piano, compositions, direction
  • Laurent Blondiau – Bugle, trompette
  • Laurent Dehors – Saxophone ténor, clarinette basse
  • Thomas de Pourquery – Saxophones alto et soprano, voix
  • Philippe Sellam – Saxophone alto
  • François Thuillier – Tuba, saxhorn
  • Claude Tchamitchian – Contrebasse
  • Eric Echampard – Batterie
  • François Verly – Marimba, percussions

Sous la direction du pianiste, compositeur et « catalyseur d’enthousiasmes » Andy Emler, voici le MegaOctet, créé en 1989, quatre fois Django d’Or (1992, 2006, 2008 et 2010) et deux Victoires du Jazz en 2008 et en 2010. Un laboratoire effervescent et joyeux où l’on rencontre la crème des leaders français, où l’univers primesautier et gourmet du pianiste trouve mille pistes audacieuses à partager.

Andy Emler met toutes les musiques à sa sauce, funk et free, musique de chambre et rock, jazz et musiques du monde, et le MegaOctet invite à la fête des sens, gourmande et précieuse, énergique à la diable et de haute voltige, sans filet.

Le plaisir est immense sur scène… et forcément dans la salle.

Événement précédent
Retour Festival Jazzèbre 2011
Événement suivant