Accueil » Accompagnements / Créations » CHRISTOPHE MONNIOT… Musicien compagnon 2018

CHRISTOPHE MONNIOT… Musicien compagnon 2018

Réalisation : 2018

« À l’aube du XXIe siècle, un courant alternatif souffla sur le jazz français. Une génération de trentenaires bousculait les genres, se jouait des académismes, avec une exigence musicale qui bluffa leurs aînés. Christophe Monniot en est l’emblème : un palmarès de premier de classe (distinctions au concours de La Défense et à l’issue de son cursus au CNSM de Paris) mais l’esprit d’un fougueux libre-penseur. » Thierry Lepin (Philharmonie de Paris)

La musique peut-elle faire tomber les murailles ? Des paroles de scientifiques convoqués par Sylvie Gasteau et Christophe Monniot le suggèrent… Le saxophoniste, musicien compagnon Jazzèbre de l’année, et la femme de radio, accompagné.es, transcendé.es par l’énergie d’une jeune et grande formation aux talents multiples issue du sensationnel collectif du Tri Collectif, créé une symphonie lyrique en diable, écrite par le saxophoniste à découvrir pendant notre festival, le samedi 13 octobre 2018 au Palais des Congrès. La musique est tour à tour le peuple de Jericho, les murailles qui l’enferment, les trompettes de l’agresseur, et l’espoir qui libère le souffle. Fougueuse bien sûr comme les embardées chères à Christophe Monniot aussi à l’aise dans la relecture des standards de jazz qu’avec la musique classique contemporaine…

Mais avant d’entamer ce voyage à ses côtés, nous vous invitons à faire une première escale le vendredi 12 janvier 2018 au Médiator à Perpignan. Saxophoniste au lyrisme à la fois épidermique et lunaire, Christophe Monniot rencontrera le merveilleux accordéoniste basque Didier Ithursarry pour un duo tendre et haut en couleurs. Tous les deux y développent, dans une luxuriante forêt acoustique, la liberté et la pulsation du jazz, l’énergie des musiques populaires, la sophistication formelle du domaine contemporain. En un mot, comme disait Brel, au sujet du chant : « ceci n’est pas une valse », mais ça se danse quand même !

Puis, c’est avec un tout nouveau quartet que nous le retrouverons en Saison pour une résidence de 4 jours, suivi d’un concert à l’instrumentation acoustique. Trois soufflants (la clarinettiste Elodie Pasquier, le tromboniste Aloïs Benoit et lui-même) entourent l’accordéoniste Didier Ithursarry. Une première d’exception dévoilée au public le vendredi 18 mai à La Casa Musicale à Perpignan, comme l’an dernier avec le Eye Balling de Sarah Murcia…

http://www.christophemonniot.com/


Découvrez nos autres accompagnements dans la catégorie : COMPAGNONNAGE