Week-end à danser…

Retour au Mediator, retour au gros son, retour à la transe,… un band hyper efficace avec un guitariste “rasta” funky bien inspiré, des thèmes ascensionnels et répétitifs emmenés par un Anthony Joseph très décontracté, très chaloupé… En faut-il plus pour danser ?

Autre danse le lendemain. Après une balade découverte du village et une dégustation de 6 vignerons de Latour de France, un pique-nique à l’ombre des peupliers, c’est au bord de l’Agly que l’Imperial Orpheon nous invite à la valse, la biguine ou la tarentelle. Dans un décor champêtre et sous un ciel sans une ride, l’étonnement point même quand Rémy Poulakis, accordéoniste, se révèle ténor d’opéra.

Un doux dimanche comme on les aime…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour en haut de page