Une soirée toute en contraste

Une soirée toute en contraste. Marquée par des personnalités à la fois fortes et fragiles. Pascale Labbé drapée dans les mots du poète, le batteur et compositeur Edward Perraud à la tête d’un orchestre d’une osmose palpable et Michel Portal, éternel chercheur de la musique au présent. Des grains de folie il y en eut beaucoup, des références à Rilke, à Baudelaire, à Bach, des musiques inouïes, des tangos africains,des biguines épicées, un parfum de jazz hors d’âge, des cris à l’âme et des  odes au cosmos. Chronique ordinaire de rendez-vous avec des musiciens qui cherchent et s’amusent?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour en haut de page