Quel duo !

Quatre concerts stupéfiants (3 rappels à chacun d’entre eux), les yeux du public lumineux et l’impression d’assister à la « naissance » de la musique dans toute sa magie, virtuosité heureusement maîtrisée (elle ne doit jamais prendre le dessus), complicité et écoute bien sûr, sensibilité, lyrisme, fougue, humour…

Emile Parisien et Vincent Peirani ont réalisé une de nos « tournées » les plus réjouissantes… prochaine étape, un cd à sortir chez le label allemand ACT en janvier 2014… Et puis les suivre, car ces deux là sont insatiables…

Au milieu du weekend, un pique-nique bien sûr avec Vélo en Têt et la participation de 90 cyclistes par les sentes de vigne jusqu’au Monastir del Camp à Passa. Une journée que nous dédions à Thibaut Legaye, président de Vélo en Têt, disparu brutalement cet été.

Le temps est radieux, le public tout autant (plus de 250 personnes) déjeunent sur le pré et découvrent le quintet PAPANOSH pour un set extraordinaire entre l’énergie foisonnante de Mingus (ils portent un projet sur la musique du contrebassiste en 2014 avec pour invité Roy Nathanson) et une affinité avec les musiques de l’Est européen. Cinq jeunes musiciens diablement engagés. Là encore une preuve enthousiasmante de la vivacité du Jazz… Jazzèbre en raffole !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page