Jazzapassa

C’est devenu le rendez-vous estival régulier des amoureux du jazz et des musiques du monde. Dans le cadre paisible, verdoyant et magnifique du Monastir Del Camp, Jazzapassa, sous l’égide de la municipalité de Passa et de Jazzèbre.

 

Suivez l’actualité de JAZZAPASSA sur Facebook : 


 Archives 2017 :

 

affiche A0 Jazzapassa - sans logo

L’événement empruntera cette année les couleurs et les sonorités de l’Amérique du sud.

• Rendez-vous dès 19h au Monastir del Camp

• Bar & Footruck sur place

 

TARIF PLEIN : 18€

TARIF RÉDUIT : 15 €

GRATUIT POUR LES MOINS DE 12 ANS

Au programme : 

Nilamayé2Nilamayé 

 

“La « Wey » Segura : Voix, marimba de chonta, tambora

Margaux Delatour : Voix, guasá,

Jaime Andres Salazar : Voix, Bombo, gaita macho et maracas

Alexandra Charry : Voix, guasá

Jorge Posada : Cununos, alegre

 

.

Nilamayé est un groupe de musique afrocolombienne. Son répertoire s’inspire des musiques locales et régionales qui constituent le patrimoine sonore des peuples côtiers colombiens. Interprétant un currulao guapireño avec le conjunto de marimba représentatif de la côte Paci que Sud, ou une cumbia cadencée avec l’ensemble de tambours traditionnels du Caraïbe colombien, Nilamayé propose une lecture esthétique de ce qui nous est présenté historiquement comme une tradition. Avec la douce exubérance de ses voix, les tons chauds et enrobés du marimba de chonta, les sons profonds et la force rythmique des tambours, la brillance des guasás et des maracas, Nilamayé partage avec les auditeurs, la « joie contagieuse » des peuples colombiens.

 

Pour les découvrir :  http://www.nilamaye.com/fr/

En vidéo :https://www.youtube.com/watch?v=kgW7dNQcNzM

 

© N'Krumah Lawson Daku 2016Julien Lourau Latin Retrievers

 

Julien Lourau : Saxophone
Antoine Bergeaut : Trompette
Elvita Delgado : Voix
Daniel Mancero : Piano (nord stage)
Bettina Key : Orgue farfisa
Felipe Cabrera: Basse
Abraham Mansfarol : Batterie
Sebastian Quezada : Percussions
Jaime Salazar : Percussions
Stéphane Montigny : Trombone
.

Julien Lourau revient avec un combo international de 9 musiciens naviguant de la funk et du jazz aux musiques latines, colombiennes et cubaines. Impossible de ne pas penser à l’esprit bariolé et intense de son propre Groove Gang qui fit sa gloire dans les années 90… Dans le cadre de l’année de la colombie en France, Julien Lourau ramène ces influences glanées lors de ses diverses voyages en Amériques Latines…. Attention, ça va groover !

 

 

 

 

.


.

Archives 2016 :

 

flyer (1)Le festival ouvre ses portes au Monastir Del Camp à partir de 19h pour vous laisser profiter de la buvette et de la restauration accompagnés par le son d’un DJ.

• Les concerts débuteront à 21h

Au Programme :

170613_1729347347220_5389946_oOrquesta Metafisica

.

Sebastian Volco : piano, clavier et composition
Sebastian Rosenfeldt : Bass Cello, Bass et clavier
Salvador Toscano : Batterie
Pablo Nemirovsky  : Bandoneón
.

Crée à Buenos Aires en 2009 par le compositeur et pianiste Sebastian Volco, la Orquesta Metafisica, par son nom très évocateur, a donné le ton de la direction artistique et philosophique qu’elle a pris. Ses arguments sont philosophiques, sociaux et ses créations, en phase avec les actualités et le monde tel qu’il tourne. ` Au plus profond d’une expérience sonore frissonnante, le genre de l’orchestre se défini aux frontières du rock psychédélique, du free jazz, de l’électro et du tango. Le son est riche d’instruments très variés et qui se mélangent dans une formation orchestrale : Bandonéon, synthés, Contrebasse, Saxos, Violons, violons alto, batterie, Yangqin chinois, marimba, chant lyrique. Et comme les instruments qui viennent de tous les horizons, les musiciens sont aussi bien latino-américains, français, asiatiques, et américains.L’orchestre sort son premier Album « 7 Movimientos » en 2011 et devient vite un groupe culte à Buenos Aires. La production artistique est signée dès le début par Sebastian Rosenfeldt. Des artistes très différents se sont agglomérés aux créations, de l’orchestre : des danseurs, peintres performers, chanteurs, comédiens, échassiers et vidéastes. En 2014 la Orquesta Metafisica fait sa première performance à Paris intitulée « Hypnotysés, opera metafisica » et dédiée à la manipulation d’information. Cette première expérience sur le sol français donne lieu à des collaborations avec des artistes français qui aboutissent en 2016 au spectacle « Krach boursier » sur le pouvoir de l’argent. En parallèle, l’orchestre enregistre son seconde album « Hipnitizados ». Aujourd’hui, la Orquesta Metaisica se présente dans différentes formations : un orchestre de 12 musiciens, un septet ou un quarter.

C’est dans une formule concentrée, en quartet, qu’il se produira sur la scène de Jazz à Passa.

Découvrez leur travail surhttp://www.orquestametafisica.com/
 .

MININO GARAY GROUPE © Patricia De GorostarzuMinino Garay et les
Tambours du sud

.

Minino Garay : Chant / batterie, percussions

Lalo Zanelli : Clavier / choeur
Cedric Hanriot : Clavier
Fabrizio Fenoglietto : Basse / choeur
Pajaro Canzani : Guitare / chant
 .

“Asado” est le 5ème album de l’artiste et grand percussionniste argentin, Minino Garay. Après avoir exploré dans ses quatre premiers albums tous les registres de la musique latino américaine puis flirté avec le jazz, dans ce nouvel opus, Minino Garay rend hommage à l’Argentine et plus particulièrement à Cordoba, sa ville natale. Pour ce musicien argentin, français d’adoption depuis 25 ans, le temps était venu de replonger aux sources de la musique de Cordoba avec son cuarteto* traditionnel et d’honorer ses racines argentines. Ainsi est né “Asado”, du nom d’un plat typiquement argentin, barbecue de viandes grillées, véritable institution populaire qui sait réunir en toutes circonstances, familles et amis dans la joie et en musique. A l’instar de ce plat argentin, “Asado” est un album festif, chaleureux et tellement vivant, qu’il fait danser l’âme de Cordoba au-delà de l’Argentine. “Asado” est incontestablement l’album le plus connecté aux racines de Minino Garay, et celui qui exprime le plus fidèlement sa personnalité puissante, sa générosité contagieuse et son charisme légendaire ! Minino a souhaité, pour l’écriture et la composition, collaborer avec des artistes argentins et plus particulièrement de Cordoba pour que l’album prenne corps dans le folklore local. Sans doute pressentait-il que sa maîtrise redoutable des compositions et des arrangements en ferait un album audacieux et singulier, résolument moderne, à l’image de son éclatante folie musicale. Avec “Asado”, tel un alchimiste qui revisiterait son histoire, Minino Garay a su transmuter tous les ingrédients du cuarteto, en y mêlant cumbia*, candombe*, et tunga tunga*… pour livrer une œuvre intemporelle et universelle à l’image de son insatiable créativité et de son désir de métissage. Et tous ceux qui ont eu la chance de découvrir sur scène, la voix puissante et l’énergie de Minino, comprendront que les concerts de la tournée “Asado” promettent d’être passionnés et contagieusement dansants !

.
  • Le Cuarteto est une musique populaire née à Cordoba ( héritage du pasodoble et de la tarantela ) et jouée par des formations en quartet, violon, piano accordéon et basse.
  • La cumbia est un genre musical et une danse nés au XVIIe siècle en Colombie. Une variante migra vers le Panama, l’autre vers Cuba. La cumbia s’est répandue en Amérique du Sud, particulièrement en Bolivie, au Pérou et récemment en Argentine où elle s’est mélangée aux musiques locales.
  • Le Candombe est un genre musical développé dans la région de l’Uruguay. Le Candombe est essentiellement l’expression de la communauté noire de Montevideo en Uruguay mais on le retrouve parfois en Argentine. Il se joue traditionnellement sur trois tamborilles (tambours), en formation déambulatoire.
  • Le Tunga tunga est l’appellation populaire du Cuarteto.
….
.
Retour en haut de page