Le dimanche c’est pique-nique !

Depuis de nombreuses années, nous avons pris le temps d’arpenter les reliefs, les vallées, les sites patrimoniaux de notre territoire, en train, à vélo, à pied, souvent un verre à la main.

« Jazz et vins » dans les vignobles roussillonnais, parfois avec la Fanfare du Festival. « Au train où va la musique » à bord du Petit Train Jaune ou du Train Rouge du Pays Cathare et du Fenouillèdes, « L’échappée du Zèbre » sur les routes de vignes ou les chemins de traverse, sont devenus des incontournables.

Mais de nombreux lieux divers et étonnants, avec ou sans pique-nique ont accueilli le Festival durant les 29 années d’existence : les grottes des Grandes Canalettes à Villefranche de Conflent, l’aquarium de Canet en Roussillon, le site géologique des Orgues d’Ille sur Têt, Cal Mateu l’écomusée de Sainte Léocadie en Cerdagne, le singulier Hôtel du Belvédère à Cerbères, le Jardin des Plantes de Saint-Cyprien, la gare de la Cabanasse, la chapelle de Juhègues à Torreilles, les ruines du Château de Leucate, le Château de Collioure, de nombreux domaines viticoles du terroir roussillonnais, la terrasse et le 4ème étage des Galeries Lafayettes rayon jouets, le prieuré de Marcevol, la cour du musée Rigaud, les patios secrets de Perpignan et l’Hôtel Pams, le Musée d’Art Moderne à Céret, l’ Ermitage de Saint Férreol, Le Jardin des Plantes à Saint-Cyprien, Les Caves Ecoiffier à Alenya, Le Jardin du Dôme à Port-Vendres, le Château de Prat de Cest dans l’Aude…

En 2016, pour ses 28 ans, Jazzèbre découvre ou redécouvre la Chapelle Tanya à Laroque des Albères, Mats de Las Fonts à Calce, Le jardin des Plantes à Saint Cyprien et la Casa Musicale à Perpignan.

 

 

Faites qu’il fasse beau dimanche !

Retour en haut de page