Gourmandise et balade africaine

Il fallait être au Théâtre Municipal ce jeudi pour partager la fraternité malicieuse qui porte le duo Andy Emler / Thomas de Pourquery… Malice, citations ironiques mais aussi profondes comme un texte de Pierre Desproges et poétique comme un chanson de Nougaro. Ce concert proposait donc une balade dans un panthéon hétéroclite, comme une pochette surprise que les deux musiciens ouvrent avec gourmandise. Un vrai plaisir.

Le retour aux sources africaines proposé par le batteur Simon Goubert et le joueur de kora Ablaye Cissoko, nous faisait entrer dans un ailleurs empreint de spiritualité, celle qui avait poussé John Coltrane, en son temps, à accomplir le même voyage. Respect est le mot qui me vient en tête après ce concert, d’autant que celui-ci était dédié par les musiciens à leur compagnon au début de l’aventure, l’immense contrebassiste Jean Jacques Avenel, disparu cet été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retour en haut de page