Exubérance et sobriété. Folles embardées et mondes intérieurs….

 

En fin d’après midi, nous sommes au Conservatoire. Douze élèves dirigés par Laurent Dehors débordent d’énergie. Un peu après, Newlandera, la formation lauréate du concours organisé par Jazzèbre et le département jazz, livre une prestation encourageante….En soirée, avec le nouveau trio de Laurent Dehors, c’est la valse à trois mille temps. Rien ne freine le clarinettiste survolté magnifiquement épaulé par les riffs puissants du batteur Franck Vaillant et d’un étonnant jeune guitariste encore inconnu Gabriel Gosse…A suivre de près…Puissant contraste avec le quartet américain toute en retenue. Porté à l’introspection, le trompettiste nous prend à peine part la main. Les solistes qui l’entourent, brillants et inspirés, font pétiller une musique austère, belle comme un éclat de diamant.

Dimanche, c’est pique nique…Sous l’ombre imposante de l’église des Carmes, malgré une petite affluence, les 53 musiciens de la Fanfare du Festival lancent un air de fête, bientôt relayé les joyeux et généreux compères du Ping Pang quartet. Le soleil perce les nuages. Radieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page