Elle se souvient d’un monastère quelque part en Arménie…


Elle se souvient d’un monastère quelque part en Arménie… La mémoire des pierres, une certaine mélancolie, une longue méditation ou bien la transe joyeuse des danses des femmes en costume… La musique est ronde, douce, aquatique… La complicité est comme l’esprit de la famille.
Au loin les lumières, de Prades, et le Canigou qui s’emble s’endormir…
C’est le premier concert de cette 29ème édition et la salle est presque trop petite pour accueillir tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page