Ce début de festival est impressionnant !

Ce début de festival est impressionnant, marqué par un bel engouement.

Hier encore, la salle du cinéma – théâtre Le Vauban à Port-Vendres est quasi pleine, parcourue par le frisson de découvrir un nouveau projet du guitariste et chanteur Rodolphe Burger.  Sur l’écran,  les rites, les costumes extravagants et terriblement oniriques des  tribus indiennes filmées en 1914 nous plongent au coeur d’un voyage d’outre tombe. Lové à droite de la toile, Rodolphe Burger électrise ce film improbable, le mène tel un road movie spectral. Une odyssée dont on ne sort pas indemne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page